Startups tunisiennes à l’honneur : Intelligence artificielle, gestion des dépenses et innovation technologique

Startups tunisiennes à l’honneur : Intelligence artificielle, gestion des dépenses et innovation technologique
La Cheffe du Gouvernement, Najla Bouden, a reçu, lundi, au Palais du Gouvernement de la Kasbah, des startuppeurs tunisiens, dont les projets ont réussi à s’internationaliser. Il s’agit notamment, de Karim Bakir et Zahra Selim, promoteurs de la société InstaDeep, spécialisée dans l’intelligence artificielle ; Karim Jouini et Jihad Othman, de la société Expensya, spécialisée dans la gestion des dépenses des entreprises, Boubaker Siala, fondateur de la société Bako Motors, spécialisée dans la fabrication de tricycles solaires, Mohamed Ihab Triki, de la société Kumulus, qui a fabriqué une machine de transformation de l’humidité en eau potable, et Anis Kallel, représentant de la société ” Flouci ” spécialisée dans l’inclusion financière.

Bouden a salué les efforts déployés par ces jeunes promoteurs qui ont réussi à conquérir de nouveaux marchés à l’international, en offrant de nouvelles solutions technologiques à de grandes firmes internationales.

Elle a salué, également, l’engagement de ces jeunes startuppeurs à servir leur pays, soutenir la jeunesse tunisienne dans les régions et donner une impulsion à l’emploi.

Dans ce cadre, elle a rappelé que la société InstaDeep a mis en place la première école d’intelligence artificielle dans le gouvernorat de Tataouine, en coopération avec la société Gomycode spécialisée dans la Formation et l’enseignement dans le domaine du numérique et de l’intelligence artificielle.

Bouden a mis l’accent sur l’impératif de généraliser ce type d’initiatives dans d’autres régions, d’autant que ces initiatives sont de nature à former les jeunes dans les secteurs de l’intelligence artificielle et de la technologie numérique ainsi qu’à aider leur insertion dans le marché de l’emploi. De son côté, Karim Bakri, co-fondateur de la startup ” Instadeep ” a souligné que le succès rencontré par ces startups permettra d’ouvrir la porte devant les compétences tunisiennes afin de rayonner à l’échelle internationale. D’après lui, la Tunisie jouit d’un capital humain qualifié.

Il faut seulement lui fournir un climat propice pour pouvoir créer et innover, notamment, dans le secteur de l’intelligence artificielle. Pour sa part, le fondateur de la startup ” Expensya “, Karim Jouini a appelé à lever tous les obstacles entravant le développement des startups en Tunisie, notamment, celles qui travaillent avec le marché international. Il a, à cet égard, insisté sur l’importance d’amender le code des changes et de faciliter les procédures douanières aux entreprises qui fabriquent leurs produits à l’échelle locale.