Les États-Unis lancent un plan massif de tests des vaccins expérimentaux contre le coronavirus

Les États-Unis lancent un plan massif de tests des vaccins expérimentaux contre le coronavirus

Les États-Unis lancent un plan massif de tests des vaccins expérimentaux contre le coronavirus
100 000 volontaires pourraient participer à ces tests massifs expérimentaux contre le coronavirus, menés par le laboratoire Moderna, l'université britannique d'Oxford et AstraZeneca, mais aussi Johnson&Johnson, Sanofi et Merck.

L'objectif étant d'accélérer la recherche pour disposer d'ici la fin de l'année d'un vaccin sûr et efficace contre le SARS-CoV-2.  Le laboratoire américain de biotechnologies Moderna sera le premier à tester un potentiel vaccin à partir du mois de juillet. Ce vaccin est déjà en phase d'essais cliniques sur des cobayes humains.

Suivront aussitôt après, les vaccins mis au point par l'université britannique d'Oxford et AstraZeneca. Puis les vaccins de Johnson&Johnson, Sanofi et Merck qui pourraient être testés à leur tour cet été, une fois achevés les essais cliniques de phase 1. 

L’urgence de la crise sanitaire et la crise économique qui s’en suit, a écourté tous les délais et le processus qui prenait normalement dix ans, sera ramené à une durée de quelques mois seulement. Pour y parvenir, les laboratoires ont accepté de partager leurs données et d'ouvrir leurs réseaux d'essais cliniques à leurs concurrents, si leur propre «candidat vaccin» échoue