Enquête administrative sur les circonstances de l'arrestation de la jeune Afra Ben Azza

Enquête administrative sur les circonstances de l'arrestation de la jeune Afra Ben Azza

Le ministre de l'Intérieur, Najem Gharsalli, a chargé deux inspecteurs de l'Inspection générale de la sûreté nationale de se rendre au Kef pour mener une enquête administrative et de terrain sur les circonstances de l'arrestation de la jeune Afra Ben Azza.


Les activistes de la campagne « Manich Msameh » avaient publié, mercredi soir, sur leur page sur facebook, une déclaration selon laquelle l'élève Afra Ben Azza (17 ans) a été arrêtée pour avoir pris part à un mouvement de protestation contre la démolition d'un café touristique dans la médina du Kef.


Selon la même source, Afra Ben Azza a été agressée physiquement et moralement, par les forces de l'ordre. Elle a, également, été empêchée de contacter son avocat.


La section de la Ligue tunisienne de défense des droits de l'Homme du Kef ont adressé une lettre au procureur de la République près le Tribunal de première instance du Kef dans lequel elle estime que l'arrestation de Afra Ben Azza est « une violation flagrante de la loi, des procédures et principes juridiques et des conventions internationales ».