Siliana : Mesures adoptées contre la faiblesse des réserves d'eau des barrages

Siliana :  Mesures adoptées contre la faiblesse des réserves d'eau des barrages
La Délégation Régionale au Développement Agricole du gouvernorat de Siliana, a adopté un certain nombre de mesures pour faire face au problème de la faiblesse des réserves d'eau des barrages, lors d'une séance de travail qui s'est déroulée hier soir, mardi 2 mai. Cette réunion a été consacrée à l'examen de l'état de l'exploitation des périmètres publics irrigués de la région compte tenu du manque de pluie et de la baisse du niveau d'eau dans les barrages.

Le délégué régional au développement agricole, Moncef Harami, a indiqué dans une déclaration à l'agence TAP  que la réserve d'eau des barrages est faible et ne peut pas être irriguée, de sorte que les différentes structures intervenantes présentes à la réunion ont convenu d'irriguer les arbres fruitiers dans les périmètres irrigués dans les délégations de Larousse et Gaafour, compte tenu de la présence d'environ un million de mètres cubes au niveau du barrage de Siliana (pour irriguer les périmètres irrigués dans les dépendances de Gaafour et Aroussa), et du retard au maximum dans ouvrant l'eau d'irrigation pour la limiter aux mois de pointe de juillet et août. Harami a indiqué qu'il était prêt à préparer le réseau d'eau pour réduire sa perte.

Il a déclaré que les zones irriguées du gouvernorart de Siliana couvrent environ 6 900 hectares sur trois grands barrages, et que la capacité du barrage de Siliana est de 33 millions de mètres cubes (actuellement 4,7 millions de mètres cubes), le barrage d'Al-Khomas est de 7 millions de mètres cubes mètres (actuellement 2,5 millions de mètres cubes) et le barrage de Rmail (sec de l'eau). ).